Archives de catégorie : Canne de Combat

En rapport avec la canne de combat et bâton

Catégories

En canne les tireurs et tireuses sont départagés dans plusieurs catégories, comme le poids ne joue pas en faveur ou en défaveur des tireurs et tireuses, seul l’âge et le sexe (dans certains cas) limite les catégories.

En fonction de votre âge vous êtes réparties en 7 catégories.
Pour calculer votre âge :
2ème année de la saison en cours moins l’année de naissance.
Par exemple, pour la saison 2019/2020 d’une personne né en 1983, le calcul serait :
2020 -1983 = 37 ans

Catégories Âges Sexe
Moins de 9 ans7-8-9 ansFilles et garçons séparés ou mixtes
Moins de 12 ans10-11-12 ans Filles et garçons séparés ou mixtes
Moins de 15 ans 13-14-15 ans Filles et garçons séparés ou mixtes
Moins de 18 ans 16-17-18 Femmes et hommes séparés
Seniors19 à 38 ans Femmes et hommes séparés
Vétérans 139 à 49 ans Femmes et hommes séparés
Vétérans 249 ans et + Femmes et hommes séparés

Donc je suis pour la saison 2019/2020, dans la catégorie senior Hommes.

Particularité de la catégorie Seniors

Il existe en canne, 2 séries nommées 1ère série et 2ème série.

2ème série :

Je parle d’elle en premier, car c’est la catégorie qui normalement regroupe le plus de tireurs et tireuses.
Elle englobe les personnes qui font de la compétition pour la première fois et qui débutent.
Ainsi que les personnes n’ayant pas accédé aux podiums des championnats de France et des Internationaux de France.

1ère série :

Elle est composée de 24 tireurs. Ce sont les tireurs ayant accédés aux podiums sur les compétitions de Championnat de France ou des Internationaux de France.

Changement de série :

Il est possible de monter ou de descendre de série en fonction des points accumulés sur le classement national des tireurs (CNT) mis à jour en fin de saison.
Et de vos performances lors des Championnats de France et Internationaux de France.

Source :

Les informations sont basées sur le cahier n°10 Canne de Combat de la Fédération Française de Savate Boxe Française et Disciplines Associées FFSBF&DA mise à jour juin 2019.

Historique

Le début de la canne.


Reconstitution de l’homme de Tautavel dans son environnement en train de chasser il y a 450.000 ans
Photo du musée de préhistoire de Tautavel

Naturellement l’Homme a utilisé des outils, à partir de ce moment lorsqu’il utilisait un bout de bois dans les diverses tâches de survie (cueillette, chasse, défense, …).
Il a inventé la canne et ses divers déclinaisons.

Moyen Âge


Une masse d’arme fabriquée en Europe centrale dans la première moitié du xvie siècle.

Javeline tenue par un Peltaste.

Par la suite avec les différentes et nombreuses utilisations en combat cela c’est décliné en plusieurs façons de combattre pendant les guerres (massue, Lance, javelot et autres joyeusetés).
Le bâton et la canne sont également symboliques de pouvoir religieux ou non, comme pour les sceptres des rois et pharaons,

Lors de l’apprentissage des arts de combats pour la guerre, l’entraînement se faisait également avec des armes factices en bois. Cela est beaucoup moins onéreux et sécuritaire.
Certains de nos usages de la canne de combat d’aujourd’hui découlent des gestes d’avant.

Durant ce temps au moyen âge le bâton venant du latin bastum désigne toute arme.
C’est à la fin du XIIème siècle que le terme canne et bâton prennent leurs sens uniques.
La canne est une arme se tenant en une seule main et le bâton tenu à deux mains.

17ème et 18ème siècle

Au XVIIème siècle, la canne devient un élément représentant la richesse, dont les aristocrates prenaient exemple sur la royauté. Symbole du pouvoir et élément de mode, la canne fut un élément de rang social et d’élégance.

À la fin du 18ème siècle, la canne des Incroyables prend des formes extravagantes et se rapproche plus d’un gourdin.
Utilisé lors des affrontements politiques liés à la Révolution.

Philippe de Bhétune Comte de Selles

Au 19ème siècle

L’âge d’or de la canne se déroule entre 1830 et 1920. Devenue un effet de mode de la bourgeoisie et de l’aristocratie, elle devient un élément vestimentaire indispensable.
Elle n’a pas que l’apparence de pratique mais est une arme de défense personnelle.

Comme étant un objet de mode et de défense, la pratique se développe dans les salles d’armes à côté des sports de combat français comme l’escrime et la Savate.
Le bâton quand à lui est enseigné aux militaires à l’école de Joinville.
L’armée délivre les premiers brevets d’enseignement ce qui autorise les brevetés d’être instructeurs, prévôts ou maîtres dans les unités militaires et par la suite les écoles publiques et lycées.


Les pommeaux de cannes de compagnons

Dans une période proche (1818 – 1841) les compagnons qui effectuent leur tour de France s’opposent entre eux du fait de leurs appartenances à différents devoirs.
Dans les rites du compagnonnage, les tenues de la canne sont riches de significations symboliques.
Servant de soutien pendant les voyages, d’armes de défense, d’instrument de mesure ou de représentation du savoir et/ou pouvoir du possesseur.

Au 19ème siècle, le commencement de principes à l’enseignement de la Canne et du Bâton se fait voir.
Elle est basée sur la pédagogie des cours d’escrime et de savate car elle est donnée par des Maîtres de ces disciplines.

On retient principalement les noms de Maîtres comme Larribeau, Leboucher, Lecour, Charlemont et tant d’autres.
Deux auteurs se sont démarqué et sont considérés comme les fondateurs de la pratique sportive actuelle : Leboucher et Charlemont.

Nouvelles théorie du jeu de la canne de Maître Larribeau.

Basant la canne aussi bien en défense et en simplifiant toutes les techniques pour être utilisé en système défensif très compatible avec la Savate. Qui permet de se défendre à mains nues ou armée d’une canne (accessoires de mode dans cette période).

2 guerres mondiales et le déclin de la canne.

La pratique de la canne de combat est étroitement liée par l’histoire de France.
Avec les 2 guerres mondiales, qui ont drastiquement baissé le nombre d’enseignants, l’arrivée des différents sports de combat du monde, l’interdiction des duels, l’effet de mode, etc, … la pratique de la canne de combat disparaît peu à peu.

Années 70 et la renaissance.

Dans les années 1970/80, L’oeuvre « le renouveau de la Canne », qui donne à la canne une renaissance en tant que pratique sportive et non essentiellement dirigée vers la défense.

En 1978 Maurice Sarry sort son ouvrage ‘la canne, arme de défense, sport de combat ».
La canne avec ses codifications, ses règles et tout ce qui a fait le sport de combat tel qu’il est aujourd’hui.

Maurice Sarry – La canne, arme de défense, sport de combat

Notes :
1. Toute la partie concernant l’histoire de la Fédération et du Comité n’a pas été publié dans notre historique.
2. Pour plus d’informations, consulter le cahier n°2 Historique de la formation au monitorat de la FFSBF&DA.
3. Sources : Wikipedia, Cahier n°2 Historique FFSBF&DA.